L’artothèque de l’Aisne vous invite à découvrir : Julie LEGRAND La traversée des solides

Julie LEGRAND
La traversée des solides

19.09.20 ➔ 17.01.21

JULIE LEGRAND - LA TRAVERSEE DES SOLIDES

Contact

MusVerre
76, rue du Général de Gaulle – Sars-Poteries (France)
tél +33 (0)3 59 73 16 16 

Sourd ou malentendant ?
musverre@lenord.fr / lenord.fr

Julie LEGRAND
La traversée des solides

19.09.20 ➔ 17.01.21

Invitée en 2019 pour une résidence de création à l’Atelier du Verre du musée, l’artiste française Julie Legrand propose la restitution de son travail de résidence, reflet de ses explorations dans l’Avesnois et de ses expérimentations, aux prises avec le verre. Artiste prolifique et toujours avide de nouvelles découvertes, Julie Legrand se lance à corps perdu dans de nombreux projets, dès son arrivée à l’Atelier.
Prétextes à des recherches toujours plus poussées sur la ductilité de la matière-verre, ses explorations la conduisent du verre plat au soufflage en passant par le travail au chalumeau ou encore la pâte de verre.

Au fil des techniques, l’artiste livre une réflexion foisonnante sur un médium aussi ductile qu’invasif, qui transforme et sublime les vestiges du quotidien. Le verre pénètre ainsi les objets pour mieux les révéler : l’éponge hérissée de tiges brillantes, épines ou larmes, se mue ainsi en une Sexy lady aux reflets rosés ; les briques réfractaires ou les parpaings évoquent des barres d’immeubles en miniature (Amplitudes) ; quant aux bottes, accessoires indispensables du fermier de l’Avesnois aussi bien que du travailleur du verre à froid, elles se gonflent comme des jambes fantomatiques que n’ancreraient plus au sol que leur enveloppe de caoutchouc usée (Apparition).

Qu’ils soient tournés vers l’histoire du village de Sars-Poteries (les Fumerolles, vestiges de céramique investis d’aériennes bulles), ou plus facétieux (la goutte de café s’échappant de sa tasse en porcelaine blanche), les détournements de Julie Legrand invitent toujours la magie au cœur du trivial. Quant au verre plat et au verre fusé, les nombreuses variantes de leur exploitation laissent prévoir un approfondissement des recherches de l’artiste, dont les œuvres de résidence démontrent avec brio de la flexibilité du verre, matériau des infinis possibles.

Source : Communication du Musverre